google0b0f2e5d80efea36.html

120. 10'000 visites sur ce site !

Le système WIX m'informe que mon site www.june-summer-auteure.com a atteint le 4 janvier 2020 le palier de 10'000 visites !

Je suis étonnée et très fière de cet envol, depuis un an que j'ai beaucoup travaillé sur la mise en forme de mon site, afin de le rendre plus attractif.


Son point fort est évidemment ce blog, dans lequel j'ai très régulièrement posé un post, presque chaque jour au début, puis tous les 3-4 jours, sur les sujets de l'érotisme, de la sexualité, de la sexualité du couple, du coaching en sexualité, de l'épanouissement de soi, de la sensualité, de la liberté !

Ces thèmes ont attiré beaucoup de monde, avec des pics que j'ai constatés lorsque j'ai commencé à parler de séduction ! Comme quoi, cette question vaut la peine d'être traitée., je le développerai encore dans les posts qui vont suivre.


Certains ont remarqué que les posts 2019 ont disparu, hé oui, pour ne pas s'encombrer, je les retirerai à chaque fin d'année, les voilà partis en archive... Mais pas de souci, ils serviront de base à un nouveau livre, je vous en parlerai plus tard !

Nous repartons donc à neuf avec 2020... Et avec cette belle nouvelle, 10'000 visites sur ce site ! On me recommande de "remercier mes visiteurs...." Je ne voyais pas trop comment faire !... Une verrée, un apéro ici entre mes lignes, une soirée libertine virtuelle, une rencontre avec un masseur tantrique, un voyage dans un train érotique ? Comment faire si l'on reste dans le domaine virtuel ?

Alors j'ai trouvé la solution ! Je vous offre un peu de tout cela : j'ai reçu 10'000 visites, donc je vous offre 10'000 caractères d'extraits de textes de thèmes que je vous ai proposé : une soirée libertine, une rencontre avec un masseur tantrique, un voyage en train... Ça vous dit ?

Alors, on y va, chers visiteurs, je vous souhaite une lecture agréable et sensuelle, avec des extraits choisis de certains de mes livres !


Extrait de SEX SCHOOL
















" Jalina cria de plaisir, elle aimait tant le sentir entrer en elle, merveilleuse sensation qu’elle éprouvait toujours avec son expert. Elle s’accrocha à lui pour ne pas tomber, et s’harmonisa à son mouvement ample et puissant, lèvres collées, sexes bouillants, yeux plissés de plaisirs, râles et gémissements…

— Excusez-moi de vous déranger ! fit le maître d’hôtel survenu près d’eux sans qu’ils l’aient entendu arriver ; il ne manifestait aucune expression de surprise devant la scène torride qu’il surprenait.

— Je suis obligé de vous interrompre, les autres invités sont arrivés !

Jalina et Nicolas, interrompus dans leurs ébats, se regardèrent, étonnés. Les autres invités ? Mais qu’est-ce que c’est que cette histoire ? pensèrent-ils abasourdis…

L’invitation stipulait pourtant que ce souper devait se dérouler en tête à tête. Ils n’eurent pas tellement le temps de tergiverser, et récupérèrent leurs vêtements éparpillés tout autour du bar. Ils se rhabillèrent en vitesse, et furent prêts à temps pour accueillir les nouveaux arrivants.

Trois couples firent leur entrée. Ils semblaient intrigués, regardaient partout, surpris de les trouver là, puis vinrent les saluer. Les physiques parfaitement assortis des partenaires de chaque couple frappèrent nos experts. Pour le premier, les deux devaient avoisiner les 1 m 90. L’homme avait les cheveux mi-longs châtain très clair, et la femme arborait une magnifique crinière blonde qui tombait jusqu’aux fesses. La trentaine étincelante, des physiques de top model, c’était le couple parfait, on avait l’impression qu’ils s’apprêtaient à gravir les marches du Festival de Cannes. Le second couple était à ranger dans la catégorie des petits ; lui trapu, musclé, grisonnant et elle avec des cheveux noirs qui lui tombaient sur la nuque, des courbes très intéressantes et un joli visage. C’était difficile de leur donner un âge, mais ils devaient avoir dans les quarante ans. Enfin le troisième couple : ils étaient un peu plus âgés, dans la cinquantaine. On pouvait les décrire comme de bons vivants, car tous les deux respiraient la joie de vivre par leurs formes et leurs visages très expressifs et très souriants. Lui avait le crâne chauve, un petit nez pointu et une grande bouche avec des dents d’un blanc éclatant. Elle avait les cheveux courts en pétard, blonds avec des mèches de couleurs, un visage un peu rond et un rouge à lèvres foncé qui lui agrandissait la bouche exagérément.

Ils se regardèrent tous en silence, ils étaient tout de même dans un cadre extraordinaire et, ne se connaissant pas, la situation était délicate… Le maître d’hôtel imperturbable leur servit l’apéritif au bar. Ils dégustèrent un excellent Païen, petite spécialité de vin blanc valaisan, qui les détendit quelque peu. Ils échangèrent quelques banalités d’usage, en circulant de l’un à l’autre, leur verre à la main, les couples restant prudemment soudés par paires. Parfois l’un d’eux s’aventurait à visiter le coin sado-maso en échangeant à voix basse, ou bien contemplait les lits avec circonspection… Puis tous réunis, naturellement ils abordèrent le sujet qui s’imposait, ce souper à surprises ! Comme nos experts, ils avaient reçu une invitation pour une soirée en tête à tête, comme eux ils avaient été très surpris de découvrir qu’ils n’étaient pas seuls, et comme eux ils venaient de se rendre compte qu’ils avaient probablement été victimes d’une arnaque…

Le couple de Top Models était un peu fâché, les Petits ne disaient rien et les Bons Vivants trouvaient cette situation assez comique. Jalina, qui n’était pas encore tout à fait remise de leur entrée en matière un peu chaude, prit la parole et proposa de ne pas se poser trop de questions et de prendre place à table. Un repas gastronomique gracieusement offert allait leur être servi, alors autant en profiter. L’intervention de Jalina avait fait son petit effet, et chacun acquiesça à sa proposition. Nicolas admira la personnalité de sa compagne, pourtant leur petite incartade sur le tabouret de bar avait laissé quelques traces, et Jalina avait les cheveux un peu défaits, les joues rougies, les lèvres frémissantes, et elle gigotait. Ces petits spasmes étaient pratiquement imperceptibles pour tout un chacun, mais Nicolas les avait remarqués. Elle était en ébullition et lui aussi, d’ailleurs. Comment allaient-ils faire pour se tenir tranquilles alors que cette soirée ne faisait que commencer ?

Le début du repas fut assez calme, chacun s’observant du coin de l’œil… Les Tops étaient très beaux et semblaient très amoureux l’un de l’autre, mains entrelacées, ils picoraient mutuellement dans l’assiette de l’autre. Jalina pensa qu’ils étaient un couple plutôt récent, recomposé peut-être ? Ils s’embrassaient souvent, et le vin rouge servi abondamment par le maître d’hôtel semblait désinhiber chacun. Les Petits perdaient leur retenue ; l’homme semblait très dynamique, même un peu agressif, genre petit taureau de combat, sa femme plus effacée attendait qu’il parle pour s’exprimer. Jalina remarqua avec agacement qu’elle regardait Nicolas avec admiration et lui faisait un peu les yeux doux !

Nicolas était très beau dans son costume noir, Jalina aimait le voir ainsi vêtu ; elle décida que c’était le plus attirant de tous les hommes présents ; le grand blond était pas mal, mais n’avait pas la même présence. Les Bons Vivants riaient fort, ils avaient bien apprécié le vin blanc, ne boudaient pas le rouge, l’homme avait la main à la taille de la femme et ils s’embrassaient goulûment entre chaque bouchée…

Nicolas avait l’air très à l’aise, il aimait les surprises et sa formation d’expert était bien plus longue que celle de Jalina pour l’aider à gérer les situations imprévues ; il semblait fort heureux de ce retournement de situation, bien qu’il remuât beaucoup sur sa chaise en battant des cuisses sous la table, manie que Jalina connaissait chez lui, démontrant son désir. Ils avaient été interrompus en pleine action, et n’avaient pas pu conclure ; il était échauffé, elle aussi se sentait mouillée de l’excitation de leurs ébats. Elle se demanda comment elle allait tenir pendant tout ce repas qui paraissait interminable.

C’est alors qu’elle sentit la main de son collègue se poser sur sa jambe, puis lentement progresser sous sa robe, et s’infiltrer entre ses cuisses… Elle les entrouvrit discrètement, soulagée qu’il vienne s’occuper de ce malaise qui la perturbait passablement, tout en souriant innocemment au couple de Bons Vivants qui lui firent quelques compliments sur son charme…

La main progressa et vint toucher son pubis. Jalina rougit. Puis les doigts s’infiltrèrent dans son intimité moite et humide, elle sursauta, et se mordit les lèvres pour ne pas crier… Elle criait toujours quand il faisait cela, mais aujourd’hui ils n’étaient pas seuls…

Son regard croisa celui du « Petit Taureau » qui la fixait d’un regard enflammé, ayant suivi la scène. Il déplaça sa propre main vers sa femme qui écoutait les Bons Vivants à côté d’elle, et celle-ci sursauta en sentant son mari caresser son entrejambe sous sa jupe… Elle le regarda avec surprise puis, suivant son regard, elle vit Jalina qui se tortillait sur sa chaise, toute rouge de désir et gêne mélangés, et elle comprit… Avec un sourire coquin, elle ouvrit davantage les cuisses et embrassa son mari en lui caressant la joue… Les Bons Vivants se mirent à rire, et monsieur dit avec bonne humeur :

— Hé bien, c’est le cadre qui veut ça, ça stimule nos petites ardeurs, hein chérie ?

Et il embrassa sa femme avec fougue. Celle-ci lui rendit son baiser avec la même avidité et ils ne se décollèrent plus, leurs mains se baladant partout, celle du mari passant sous son chemisier pour lui caresser les seins, celles de sa compagne s’occupant de son pantalon… les Tops qui se retenaient déjà de trop en faire décidèrent sans doute de se laisser aller et continuèrent leurs câlins enflammés. La femme se déplaça pour se mettre à cheval sur son homme, celui-ci tripotant ses fesses à travers son jean serré. Un fort joli cul, ma foi, pensa Jalina."



Extrait de " Les Mains de Velours "












" Salva retirèrent lentement la serviette posée sur ses jambes ; elle frissonna, serrant les fesses avec appréhension. Mathilde savait qu’il la caresserait à cet endroit secret intime et mystérieux ; elle venait pour cela, mais son corps avait peur, son esprit avait honte. Son sexe était moche, rouge et luisant, fait de plis et replis bizarres et de poils noirs, qu’elle avait un jour observé avec un petit miroir tenu entre ses jambes, accroupie dans la douche. Elle avait lu un article dans « Femme Magazine » vantant cette pratique pour « se découvrir soi-même dans sa plénitude de femme ». Dégoûtée, elle avait décrété que son sexe était très laid, et ne pouvait lui apporter rien de bon.

Salva dut percevoir sa réticence et ne s’aventura pas de ce côté, se bornant à descendre le long de ses jambes avec légèreté et douceur, détendant ses muscles raidis et ses peurs enfouies. Elle se laissa aller, appréciant la subtile empathie manifestée par cet inconnu, et soupira de bien-être. Les mains de l’homme parcouraient maintenant tout son corps en de longs mouvements aériens et délicieux qui s’accordaient merveilleusement à la musique douce qui baignait les lieux ; ils paraissaient réveiller tout son être, et lui apporter un sentiment de plénitude. "



Extrait de " Un Voyage Inavouable 1 "





" Le mouvement de ses pas faisait tournoyer la robe rouge, qui révélait tour à tour un peu de l’arrondi des fesses de la danseuse impudique, un peu du bombé de ses seins. Leurs pointes dépassaient effrontément du corsage, tendus et coquins. Les regards des deux hommes donnaient la fièvre à la jeune femme, elle était grisée. Elle dansait avec frénésie lorsque le train vibra, les rails crissèrent. Le wagon tangua fortement dans un grand fracas, les lumières vacillèrent et faiblirent. Jen glissa sur le bord du tapis, une main la retint dans le noir et l’attira sur des genoux, il lui sembla que c’était Dom qui l’embrassait voracement, sauvagement, suavement ."



Vous avez eu de la chance, avec un bonus de 150 caractères,sur les 10'000 caractères contenus dans ces trois extraits, voyez comme je suis généreuse...!

J'espère que vous avez apprécié ces textes plutôt torrides, et que cela vous encouragera à en lire plus, en profitant de la baisse de 50% sur mes livres imprimés jusqu'à fin janvier ! Vous les trouverez sur Amazon ici.

Si vous désirez des livres dédicacés, avec un marque-page, rien de plus facile : écrivez moi ici !


N'hésitez pas à liker, commenter mes articles, pour plus d'interactivité sur ces sujets érotiques. Vous pouvez aussi m'écrire ici vos impresisons, questions, remarques en message privé, je vous répondrai avec plaisir. A bientôt !

Amicalement, sensuellement,

June