google0b0f2e5d80efea36.html

141 Quand le corona nous fait évoluer...

Il est difficile et même un peu ridicule de parler d'érotisme en ces temps incertains où notre survie est en jeu. Nous avons besoin de sérénité pour jouer de notre sensualité, et actuellement nous sommes tendus, stressés, angoissés, l'esprit envahi d'inquiétudes multiples générées par cette situation historiquement inédite.

Ce blog pourrait simplement s'interrompre et reprendre son activité dédié à l'érotisme lorsque le coronavirus aura disparu.

Il pourrait aussi suivre les méandres de mes réflexions, au fil de ma vie personnelle et de mes réflexions, et en parallèle de la vôtre, mais cela ne sera pas érotique, quoique je n'en sache rien du tout. Qui sait ce que sera demain ? Alors je vous propose la seconde solution : poursuivre l'écriture de ce blog, inspirée par notre actualité, comme une parenthèse réflexive sur la situation actuelle du coronavirus. Pourquoi ne pas profiter de cette pause forcée pour prendre le temps que nous n'avons jamais, un temps dédié à notre évolution personnelle ? Un temps pour pense AUTREMENT.

Tout d'abord, voici un schéma qui m'a intriguée.


Je vous laisse découvrir le blog où figure le texte initial en anglais ici.

L'intéressant de ce texte est la personne qui l'a écrite, qui se décrit comme une "réfugiée du coronavirus" venue de Chine aux USA, et qui se retrouve une fois de plus dans cette même situation... Une personne qui a appris et nous transmet son expérience. Merci à elle.

J'ai senti en voyant ce tableau que cela me parlait, et aussi que cela me correspond énormément. J'ai entamé le processus coronaviral effectivement comme beaucoup de monde par une période de survie : Mettre ma famille à l'abri, se "confiner" attendre avec anxiété. Puis s'est déroulé une période d'adaptation, puis de doute sur l'avenir et mon avenir...

Actuellement je me sens dans une période ou j'accueille ce qui se passe plus sereinement (oui j'ai la chance de ne pas avoir de personnes gravement malades parmi mes proches, ce qui entrainerait alors une phase bien différente je l'admets). Je suis attirée depuis quelques jours naturellement par des articles de développement perso, un sujet qui me passionne, et tous ceux qui me sont tombés sous les yeux se sont regroupés aujourd'hui comme un puzzle, comme si tout cela avait un sens.

Ce schéma et l'article ci-dessous en sont le premier morceau, la suite dans mes prochains articles de blog.

Je serais intéressée de savoir si cela vous parle aussi, dans une cohérence sous-jacente. Je vous souhaite une bonne lecture, pour conserver un esprit positif, créatif, optimiste, humaniste,


Les 5 phases psychologiques du confinement (Traduction du Texte de Sina Farzaneh)

Rien n’est plus étrange que ce qui nous arrive en ce moment. Nous n’avons pas de références, tout est de l’ordre de l’inconnu. Sauf que non : ailleurs, d’autres ont vécu (ou vivent encore, avec un peu d’avance) ce confinement. Et nous transmettent de précieux conseils sur les différentes étapes mentales de cette quarantaine. - La phase 1, dite phase de survie, est la plus compliquée. C’est la phase d’adaptation à ce nouveau mode de vie, teintée de panique, de mauvais sommeil, etc... On est le plus souvent en mode “réactif”, à regarder sans arrêt les news sur l’évolution du virus. Les conseils pour cette phase : ne surtout pas passer ses journées à regarder les infos et se concentrer sur le plan de préparation de cette quarantaine. Que veut-on en faire ? Comment transformer ce temps lent en temps qualitatif ? Comment va-t-on occuper ses journées ?  - La phase 2 est la phase de sécurité. On s’habitue progressivement à ce mode de vie, on baisse nos défenses, on range nos placards et  on commence à embrasser ce temps long.  Les conseils pour cette phase : se retirer des boucles Whatsapp ou autres trop intempestives, mettre à profit ce temps pour explorer l’une des passion/activités que l’on n’a jamais le temps de pratiquer - par exemple la cuisine.   - La phase 3 est considérée comme la phase d’appartenance. C'est là que les choses deviennent vraiment intéressantes, lorsque la nouvelle normalité s'installe. On apprend enfin à gérer son temps, à jongler entre travail et famille à la maison, à s’installer dans son rythme. Ce n’est pas la phase la plus facile mais cette nouvelle norme et cet équilibre de vie inédit s’installent, curieusement, plutôt bien. Les conseils pour cette phase : ne plus évoquer la quarantaine comme une prison mais plutôt comme du me time, créer un calendrier familial pour bien séparer les temps de famille et les temps de travail, ne plus être dans l’entre-deux. - La phase 4 est appelée phase de l’importance. Après avoir traversé toutes les phases précédentes, vous avez vécu beaucoup de changements en très peu de temps. Il s'agit de les mettre à profit pour une transformation potentielle : soyez donc attentif à toutes les nouvelles idées qui pourraient naître, sur votre façon de travailler, de vivre et sur ce que vous avez vraiment envie de faire. (J'en suis là, je le sens nettement). Les conseils pour cette phase : maintenir le plus possible l'équilibre trouvé dans la phrase précédente. Vous avez sûrement développé des relations différentes avec votre famille ou vos collègues depuis que vous avez traversé cette crise ensemble. Que voulez-vous en faire?  - La phase 5, c’est la phase d’auto-actualisation. Alors que la panique ambiante et le nombre de nouveaux cas commencent à baisser, la vie s'ajuste lentement à la nouvelle norme. Rester vigilant et reconnaissant d'avoir enfin émergé, même si usés par une pandémie potentiellement dévastatrice. Prendre du recul par rapport à sa transformation. Les conseils pour cette phase : Tirer parti du changement rapide pour accélérer des changements dans son style de vie, son travail, etc. SOURCE : Lessons from a coronavirus refugee - Sina Farzaneh


Ces précieux conseils m'ont aidée, en me faisant réaliser la progression effectuée au cours de ces deux semaines de confinement. Nos relations changent avec nos proches, meilleures ou pires selon ce qu'elles étaient. Nous évoluons, nous nous adaptons, nous faisons de notre mieux.

Les réactions de nos frères et soeurs humains semblent soit extraordinairement admirables (soignants et pompiers, ambulanciers, voisins, etc.etc.) soit affreusement égoïstes et pitoyables. (Vols de masques et ruées sur les magasins, jugements et cancans sur les réseaux sociaux, fake news, plaintes et récriminations...)

Et si tout cela avait un sens... ? Lequel ? Comment réagir quant tous deviennent un peu fous ?

La réflexion se poursuivra ici, n'hésitez pas à commenter et donner votre avis, vos sources, vos idées. Merci et prenez soin de vous...

Amicalement, fraternellement, June


Si vous avez apprécié cet article, merci de liker, commenter ; vous pouvez vous abonner en haut de page de ce blog, pour rester informé des nouveautés de ce site. Je vous rappelle que les posts de ce blog de l'année 2019 sont réunis dans mon livre "Pensées Érotiques - Coaching Sexualité- 2019", avec des inédits, ainsi que des photos en couleurs dans la version numérique, en noir-blanc dans la version papier. Vous trouverez mes livres en version numérique ou papier ici ! Dont mon dernier livre consacré au plaisir féminin : Les Mains de Velours !


23 vues2 commentaires