131 Délicieuses Surprises Extrait 4



Voici comme promis encore un extrait de "Délicieuses Surprises", pour terminer cette série dédiée aux surprises entre couples. Je vous souhaite une bonne lecture et de bonnes inspirations...

Ce genre de préparatifs sont souvent excitants, nourrissent l'imaginaire et la complicité au sein du couple. Tout ce qui nous sort de la routine, des habitudes, du confort de la vie quotidienne nous demande parfois un petit effort, mais nous nous en retrouvons gagnants...

Extrait de "Délicieuses Surprises" :

Puis ils durent interrompre leurs messages pour un moment, et Jordane profita de ce laps de temps pour trouver un couple idéal pour la soirée. Elle se rendit sur un site de rencontre libertines, créa rapidement un nouveau compte de couple qu’elle appela « KeJo »,selon leurs deux prénoms, agrémenté d’une photo coupée sans visages, les montrant danser de manière sensuelle. Elle composa une annonce décrivant sa recherche pour la date du 14 février, puis en attendant une réponse, consulta d’autres profils de couples. Il fallait ne pas être trop impressionnable pour fréquenter ce genre de lieux de rencontres, dans lequel les photos de couples en pleine action sexuelle accompagnées de textes très crus abondaient. Elle sourit en se rappelant combien cela l’aurait choquée autrefois, alors elle découvrait cet univers obscur et passionnant, parfois malsain. Maintenant elle avait grandi : elle savait comment gérer ses émotions et aussi comment discerner le bon grain de l’ivraie… Elle évita donc les profils très crus ou nettement trompeurs, pour s’intéresser à d’autres plus « soft »où l’on percevait une autre vision des choses, plus sensuelle que pornographique.

Elle tomba enfin sur un profil qui lui sembla propice, « les Sushis » : les photos étaient de bon goût, entre élégance érotique et suggestion. La femme posait en lingerie noire, blonde et belle semblait-il, avec beaucoup de sensualité ; l’homme se montrait peu, mais semblait attractif, cheveux gris en brosse, grand et baraqué comme elle aimait. Il fallait que tous deux leur plaisent, et réciproquement ; ces deux inconnus étaient dans la cinquantaine comme Kenan et Jordane. Leur annonce plut énormément à Jordane qui la lut et relut avec délectation :

« Nous sommes un couple légitime, naturiste et épicurien. Nous aimons partager des moments qui se doivent d’être délicieux avec un couple ouvert, dégustant la vie, appréciant les bonnes choses, les plaisirs simples, la bonne table, l’humour, la délicatesse. Échangistes quand l’’ambiance est là, dans le respect des attentes de chacun, nous plus enclins à nous retrouver dans une ambiance feutrée et dans l’intimité. Si vous vous sentez appelés, un petit signe de votre part, nous répondons toujours… »

Les mots étaient élégants et sensuels, décrivant très précisément les désirs d’un couple sachant ce qu’il voulait, ouvert à une grande palette de partages variés, des plus simples aux plus sexy. « C’est parfait pour un début ! » pensa Jordane. Elle composa un message :

« Hello vous deux,

Je cherche un couple pour notre soirée de Saint-Valentin, ce serait la 1ère expérience de mon chéri… Cela se passerait sur Lausanne où j’ai réservé un loft ; je recherche des gens agréables pour passer une soirée romantique, amicale, sans vulgarité, avec discussions autour d’un verre et apéritif dînatoire, un peu de flirt, du côte-à-côte, le reste éventuellement selon feelings.… Dites-moi si cela vous intéresse… Bises… »

Elle passa une journée dans l’impatience, allant sans cesse vérifier dans sa messagerie si une réponse allait arriver. Celle-ci lui parvint en début de soirée :

« Bonjour, Merci pour l’invitation, c’est sympa. Généralement, pour une rencontre, nous souhaitons découvrir les visages, d’une part, et d’autre part, nous voir ou nous entendre préalablement. Alors, merci d’ouvrir vos albums « privés » dans lequel nous pouvons vous découvrir et nous ferons de même.

A bientôt avec plaisir, bises douces »

Jordane avait préparé quelques photos plus intimes de leur couple dans l’album « privé » que l’on pouvait ouvrir sur demande aux personnes choisies. Toutefois, elle connaissait les précautions d’usage sur Internet : les photos dénudées ne comportaient pas les visages, et vice-versa, et les avait choisies avec soin. Le site était protégé contre le téléchargement des photos, mais Jordane savait que n’importe qui pouvait faire une capture d’écran, avec le risque de voir des photos très compromettantes circuler sur la toile… Elle avait choisi de faire confiance aux « Sushis », mais de rester tout de même sur ses gardes ! Elle leur ouvrit donc l’album privé, dans lequel elle avait déposé deux photos d’elle en lingerie, montrant ses formes sans tout dévoiler, selon son choix de vivre l’érotisme de manière suggestive. On voyait aussi un portrait de leur couple, souriant à l’objectif lors d’une soirée. Elle répondit :

« Hello vous deux,

Merci de votre réponse, je vous ouvre donc notre album jusqu’à demain, merci de faire de même !

Bon we, bises douces de KeJo »

La réponse revint rapidement :

« Merci pour vos photos, il semble que vous soyez un vrai couple, il y a tellement de fantasmeurs…

Nous voyons cela ensemble et revenons vers vous demain.

Bonne soirée. Au plaisir »

Jordane estima ces réponses polies plutôt laconiques et peu enthousiastes. Elle supposa que les « Sushis » avaient eu affaire à des hommes seuls qui polluaient ce genre de sites en se faisant passer pour un couple… D’un autre côté, ils se montraient prudents, c’était une marque d’intelligence ; ils devaient en parler ensemble, c’était donc un couple qui dialoguait, c’était un autre point positif. Jordane décida tout de même de chercher d’autres personnes qui seraient plus rapides à répondre, le temps passait vite, on était déjà le 11 février… Elle envoya d’autres messages tous azimuts, auxquels il n’y eut aucun retour de qualité. Elle fut soulagée de recevoir une nouvelle réponse des « Sushis » :