google0b0f2e5d80efea36.html

46. Les femmes jouissent toujours moins que les hommes... (La faute à qui? ou à quoi...)


Voici un article très intéressant dans le Femina de cette semaine, décidément dédié à la sexualité, après l'article consacré à June Summer... Non je plaisante, mais enfin, cet article m'a paru très complet, mais un peu... frustrant. Oui, c'est le mot qui convient: FRUSTRANT!

En effet, cet article explique que trop peu de femmes peuvent vivre des orgasmes régulièrement lors de leurs ébats, alors que leurs compagnons de jeux y parviennent plus souvent, avec un pourcentage du simple au double ! Malgré tout ce que l'on sait, tout ce que l'on explique, tout ce qu'écrivent les auteurs-autrices, les articles dans les journaux, etc. encore aujourd'hui, selon cet article, les femmes se satisferaient mieux par elles-mêmes, (comme on fait son lit on se couche, comme on se caresse, on jouit) ou entre elles (on se comprend mieux entre femmes), que dans les corps à corps avec nos amis les bêtes, heu non les hommes !

Oups, je vais recevoir quelques messages courroucés de zoms qui prennent le temps, qui caressent, qui aiment, qui touchent, qui attendent, qui suscitent, qui désirent, qui emmènent, qui nous font jouir quoi ! Oui, ces zoms existent, j'en connais!

L'article se demande d'où vient ce phénomène. Les zoms seraient trop égocentriques, trop pressés, trop amateurs de films porno, etc... Et nous les femmes nous serions trop peu exigeantes, conscientes, sûres de nous, sans oser dire, demander, préciser...

Je pense moi, que ce n'est pas le bon questionnement... La solution ne serait-elle pas tout simplement de se parler, de s'écouter, de se parler...?

La sexualité féminine peut être grandiose, ne se borne pas à un petit clic qui fait clac, mais peut se constituer de feux d'artifices en rafales, de plaisirs en désirs, de désirs en plaisirs... mais elle est un peu secrète, elle est lente au démarrage, elle a des subtilités à découvrir... Il faut du temps, de la curiosité, des explorations...

La sexualité de couple pourrait être un grand jeu, qui fait jouir chacun plus haut, plus fort, plus grand, plus... tout ! mais seulement si on se parle, si on explique, si on demande, si on offre, si on reçoit... si on communique... non?

Qu'est-ce qui nous en empêche?






Un très bon article dans le journal Femina dédié aux plaisirs féminins.