top of page

228 La Séduction

Il parait que je dois parler de séduction, mais en fait c'était bien dans le programme, puisque mon post précédent parlait de désir ! J'ai souvent parlé des vêtements érotiques dans ce blog, mais je dépose tout de même ici quelques photos pour toi, Gemssa, puisque tu aimes ça...

Mais à mes yeux, la séduction ne se borne pas à nos vêtements érotiques ! La séduction est un état d'esprit, un élan empreint de créativité, dans le but de troubler son.sa partenaire certes, mais surtout de transcender le jeu de la séduction par des jeux érotiques qui sont de vrais préliminaires pour plus de PLAISIR...


Si l'on veut rendre un partage sensuel plus intense, plus fort, plus jouissif, cela ne va pas se faire sans un engagement créatif, qui en magnifie les sensations. La séduction est incontournable. Elle peut être classique avec des vêtements sexy qui font toujours de l'effet sur ces messieurs, des mots doux, des compliments et des caresses qui transcendent ces dames, ou alors elle peut s' accentuer par des situations inédites, folles, amusantes, délirantes, qui rendent inoubliables les rencontres sexy ...

La séduction, c'est se donner le temps, l'énergie créative et l'envie, pour attiser les désirs...

Voici quelques exemples de séduction qui parcourent mes livres, dans lesquelles mes héros, mes héroïnes, se sont ingéniés à attiser mutuellement leurs désirs...


Ils avaient terminé cette soirée par une promenade entre les allées obscures éclairées de luminaires, baignées dans la musique techno des boîtes de nuit qui ouvraient leurs portes. Les personnes qui les croisaient ouvraient de grands yeux admiratifs à la vue de la poitrine généreuse de Justine mise en valeur par la dentelle de sa robe blanche, qui ondulait à chaque pas autour de ses jambes dans un mouvement dansant. Elle s’était habituée à ces regards, oubliant même que les personnes qui se retournaient sur elle pouvaient aussi contempler ses fesses, visibles sous un drapé transparent impossible à oser ailleurs qu’au Cap ! Cette robe était un appel au crime, scandaleusement sexy, merveilleusement sensuelle, mettant ses formes en valeur, renforçant sa confiance en elle-même, en sa séduction. Justine marchait comme une reine sur ses hauts talons, sûre d’elle, jouant du désir de son amant..."


« Chère Inconnue,

Vous ne me connaissez pas, mais je vous suis

de loin depuis quelques semaines.

Je vous adore et vous admire en secret…

Vous êtes très séduisante, Je voudrais vraiment vous rencontrer…

Que diriez-vous d’un café en fin de semaine ?

Je serais ravi de vous entendre et de vous admirer de tout près…

Un admirateur… »

Justine rit doucement à cette lecture, pour relire ce SMS encore et encore. Il émanait du numéro de portable de son compagnon, mais paraissait écrit par un inconnu amoureux d’elle… C’était son amoureux qui l’avait envoyé, mais le style était différent, comme si c’était un autre, cet « admirateur » … Un doute planait toutefois : « Et si c’était vraiment un autre homme qui avait écrit ce SMS ? » la jeune femme frémit de plaisir à cette pensée. Se savoir désirée par un inconnu était délicieusement troublant, flatteur. "



Et puis, il y a aussi le jeu de cache-cache, qui ne s'adresse pas qu'aux enfants... Ce jeu si simple, peut se révéler délicieusement troublant, terriblement sexy, en un préliminaire amoureux très érotisant....



"Elle tourna un peu dans l’appartement, soudainement fébrile. Où allait-elle se placer, pour que son amant la voie à son avantage, et soit saisi de désir… Elle regarda autour d’elle avec nervosité : « Le canapé ? Le fauteuil ? Déjà testé… La table de salon, le lit ? Aussi ! » Justine aperçut le rideau de la fenêtre fait d’un voilage transparent de couleur orange et sourit : « Parfait ! » Elle se glissa derrière celui-ci et fit quelques essais en regardant comment sa main se voyait depuis l’extérieur, fut satisfaite du résultat. On pouvait la discerner en transparence, comme une ombre floue ; elle serait une esclave dissimulée comme une hétaïre dans une tente bédouine, c’était ce qu’elle voulait…

Il fallut attendre. Attendre encore : « Mais que fait-il ? Et je n’ai pas ma montre, je n’ai aucune idée depuis combien de temps je suis là… » Justine s’impatientait. Ses chaussures hautes étaient superbes, mais inconfortables, lui faisant mal aux pieds… L’excitation l’envahissait de plus en plus… Enfin, elle aperçut la lumière mouvante des phares de la voiture de son amant, puis le moteur qu’il arrêtait, enfin une porte claquée, des bruits de pas… « Il est là, ouf ! J’ai chaud ! » Elle entendit la porte du chalet s’ouvrir, se refermer, d’autres bruits de pas tout proches, Elle sourit avec délectation ; il était bien agréable de se dissimuler ainsi, comme dans un jeu de cache-cache mélangé avec une rencontre sensuelle. Elle était fiévreuse, tous ses sens rassemblés pour deviner ce que faisait l'arrivant et d’après les bruits qu’il faisait. Il devait avoir retiré ses chaussures, car elle l’entendait marcher doucement dans la pièce tout près d’elle, sûrement en train de chercher à deviner où elle se trouvait. Il n’avait pas allumé la lumière, se guidant seulement avec les lueurs diffuses des bougies qu’elle avait préparées auparavant. Il devait aussi apprécier ce jeu imprévu, se déplaçant ainsi dans la semi-obscurité, en recherche d’une « Esclave de l’Amour » en tenue sexy."


Les exemples sont innombrables, et je vais en rester là...


Qu'importent la façon, pourvu qu'on atteigne les ivresses... sensuelles...

Alors soyons fous, osons tout, et profitons de nous...



****************************************



Mon Credo : Je pense que la compagnie de livres est indispensable pour nous aider à conserver notre liberté de penser, et surtout de livres érotiques pour conserver notre liberté sexuelle, sensuelle et personnelle !

Lis, lisons, lisez, soyons libres, sensuels, érotiques et uniques !

Ma Pensée de Soutien pour Elles, toutes ces femmes en butte à l'oppression masculine, comme si leur féminité merveilleuse était une tare à effacer, opprimer, éteindre. Je leur souhaite de pouvoir s'en libérer, toutes, car elles le valent bien...



****************************************



Si vous avez apprécié cet article, merci de liker, commenter ; vous pouvez vous abonner en haut de page de ce blog, pour rester informé des nouveautés de ce site. Vous trouverez mes livres en version numérique ou papier ici, dont un livre consacré au plaisir féminin : Les Mains de Velours, ainsi que le dernier-né : Retour au Cap ! décrivant les plaisirs estivaux du naturisme et du libertinage au Cap d'Agde, sous le soleil de l'été !

3 Comments


Jili d'Arvor
Jili d'Arvor
Sep 13, 2021

Tout d'abord, June, je voudrais te remercier pour avoir "approfondi" le sujet.

Bien sûr que la femme a beaucoup d'atouts pour nous séduire.

Il y a le physique, bien évidemment, qu'elle peut mettre en valeur par des vêtements sexy, des décolletés provocants, etc...

Mais, il y aussi, des parfums, des maquillages, des regards, des sourires, des frôlements, des caresses (pas toujours "droit au but".). Vous savez être louve pour nous faire tomber dans vos filets. Oui, tout ça et gemssa.

Mais, ma demande était plutôt votre ressenti à vous de vous sentir désirées.

Je t'embrasse June.

Like
Jili d'Arvor
Jili d'Arvor
Sep 14, 2021
Replying to

Mouillant.

Like
bottom of page