245 La souffrance amoureuse... Pourquoi ça fait mal...

Je trouve important d'explorer dans le domaine de l'érotisme non seulement les plaisirs partagés, mais aussi les souffrances émotionnelles vécues lors de certaines ruptures ! On le sait et on l'oublie totalement lorsqu'on se lance avec passion dans une aventure qui ne devrait rester que sexuelle, érotique, sexy, jouissive ! Ceci à tout âge, le mécanisme d'attachement est sans limite !



Comme je l'ai expliqué dans le post précédent, les hormones d'attachement nous prennent au piège, d'autant plus si on souffrait déjà d'une propension au syndrome d'abandon depuis l'enfance. On a alors la fâcheuse propension à s'éprendre d'un être peu fiable, parfois manipulant, pervers narcissique ou simplement très égoïste, et ... ça fait mal...


Je décris ce processus dans mon livre Entre deux Portes, Jordane se fait larguer brutalement par un SMS et passera par des étapes très difficiles pour sortir de la souffrance : choc, hébétude, dépression, colère, honte, perte de valorisation, pour entamer enfin une renaissance vers une vie épanouie.

Lire la série JORDANE :

  1. Entre deux Portes

  2. Jeux de Mails

  3. Délicieuses Surprises


Les femmes sont proportionnellement les plus concernées, mais certains hommes le vivent aussi.

Pour bien raconter la souffrance amoureuse, rien n'égalent la poésie et la musique, car les arts nous touchent au cœur...


Voici donc l'un de mes poèmes et une chanson sublime chantée par Slimane qui nous touche à l'âme, à chaque écoute, d'autant plus bien entendu si on a vécu ce genre d'expérience.



MORTE EST LA PASSION


Mon cœur est en lambeaux, mon âme est en morceaux. J’ai perdu mon alter ego, mon corps est en verso. Mes yeux sont rougis de larmes, mes mains sont vides, Ma vie entière amère ; de rien je ne suis avide. C’est à mon tour de vivre cette banale torture, De perdre mon amour et les belles aventures !

Mortes les fusions, enfuies les suaves caresses.

Envolés les jeux érotiques et l’intime tendresse. Il vaudrait donc mieux ne jamais aimer autrui, Pour être heureux et garder un sens à sa Vie ? Rester seul et sans liens, ne pas s’abandonner, Serait donc la Clé ? Ce monde est décoloré. Il est laid, gris et sans saveur, sans vision. Ma blessure guérira, mais morte est la Passion.