247 Vers la Conquête de Soi

Après l'étape de vie douloureuse décrite dans "Entre deux Portes", (voir post précédent) Jordane poursuit son parcours comme de nombreuses femmes d'aujourd'hui, vers la Conquête de Soi. C'est un chemin fait de virages et d'imprévus, de fausses routes et d'erreurs qui peuvent décourager. Elle cherche ce qu'elle est, ce qu'elle veut chez les autres, chez des hommes qui pourraient lui montrer la direction de son existence. Ceux-ci se trouvant parfois dans la même posture de quête confuse, les quiproquos sont inévitable. Jordane ne se décourage pas et s'amuse à faire des rencontres, par des "Jeux de Mails" , car Internet est devenu le centre des rencontres amoureuses. Ces Jeux sont parfois excitants, parfois décevants, souvent intenses, mais il faut savoir démêler le vrai du faux.



Voici des extraits de "Jeux de Mails" décrivant ce parcours :


" Jordane la regarda un peu méfiante, puis se pencha sur son écran pour retrouver son texte, et le lut à haute voix sur un ton solennel :

« En quête dun compagnon hors normes… Je cherche un homme cultivé, un peu libertin dans l’élégance, épicurien, sportif, pour vie basée sur une complicité décontractée et libérée… »

— Bonne Mère, tu es cinglée ! s’écria Patty stupéfaite. « Ma pôvre », Tu vas attirer les pires pervers de la terre, avec un truc pareil !

— J’espère justement le contraire ! objecta Jordane avec conviction. Mes mots sont précis, sans vulgarité, et la suite décrit ce que je veux de manière détaillée… Et je constate que tu as crié, malgré ta promesse ! se moqua-t-elle.

— Oui, bon, j’ai eu un petit cri de surprise et d’inquiétude pour toi ! admit son amie, puis elle reprit avec animation, agitant les mains pour mieux s’expliquer :

— Mais cette annonce ne te ressemble pas ! Peuchère, on dirait qu’elle a été faite par une femme, heu… une femme, comment dire…

— Une salope ou une pute ? compléta Jordane froidement.

— Heu, Mon Dieu non ! Non, non ! Quelle horreur ! Excuse-moi si tu as compris cela dans mon exclamation, ce n’était pas ce que je voulais dire ! se récria Patty. Puis elle réfléchit, un peu, déstabilisée par les termes utilisés par son amie, ainsi que par le sujet de cette conversation. Elle répondit lentement :

— En fait, je crois que suis surprise par ta mention si explicite de la sexualité et de tes goûts en sexualité libérée, comme tu dis ! Je savais que tu avais vécu des expériences un peu « déjantées » avec Erik… Mais ça me choque un peu tout de même ! Et puis, je croyais que tu voulais trouver un homme bien, de confiance, stable… pour changer ?

— Oui, c’est juste ! admit Jordane dans un soupir. Quand il m’a « plantée » si rudement, j’ai tellement souffert que je me suis dit : « Je me trouve un type bien ». Un gars de confiance, attentionné…

— Oui, voilà ! Comme on en avait fait mention dans la première annonce ! renchérit Patty en levant le doigt.

— Mais voilà, les « types bien » de notre âge, sont horriblement ennuyeux ! ai-je constaté au cours de ces échanges innombrables que j’ai eus avec la première annonce ! expliqua Jordane. Que ce soit par mail, chat, ou à l’occasion d’une rencontre réelle, c’est toujours la même chose ! Aucun ne m’a plu ! Ils pensent à eux-mêmes, à leur sport, leur bagnole, leurs enfants, leur jardin, leurs soucis, leur santé, ils portent des chemises à carreaux, des chaussettes horribles, ils ne sont pas sexy pour un sou ! Ils sont souvent gros ou très maigres, moches, chauves, avec de l’arthrose, de l’hypertension, du diabète parce qu’ils n’ont pas pris soin de leur santé, ils sont « chiants » voilà ! Ils parlent peu ou de rien d’intéressant, ils ne séduisent pas, ils sont un peu morts à l’intérieur… Ce n’est pas pour rien que leur femme les a quittés !

— Tu exagères, tout de même ! Et ce ne sont pas toujours les femmes qui partent ! réfuta Patty en riant malgré elle de ce tableau apocalyptique décrit par son amie.

— Si, ce sont presque toujours elles qui en ont assez ! Je ne veux pas me coincer avec un vieux machin pour le restant de mes jours ! déclara Jordane. Moi je veux de la sexualité, de l'intensité, avec un type BIEN !

- Le Graal, quoi? se moqua son amie."