253 Liberté...

La Liberté me semble être la première valeur importante dans notre vie. C'est avec elle que nous choisissons qui nous voulons être, et quelles autres valeurs humaines nous voulons développer. C'est le sentiment de liberté qui nous rend heureux, audacieux, créatifs, jouisseurs... C'est pourquoi je place en introduction de ce site un petit mot de bienvenue dédié à la Liberté, dans le bouton réactualisé "Bienvenue" qui se situe tout en haut des pages de mon site.



Ce sentiment de liberté est encore plus important en relations amoureuses. En effet, s'il est accompagné d'exaltation, d'excitation et de plaisirs partagés, les amants atteignent les sommets...!

Je parle souvent de ce sujet si important dans notre époque compliquée, dans laquelle notre liberté personnelle semble se réduire progressivement. Les normes sociétales se rigidifient concernant tous les sujets, y compris dans le domaine de la sexualité. Restons libres et vigilants et profitons d'explorer le sentiment de liberté au travers des héros-héroïnes de la série "Aventures Libertines".


Extrait d'"Aventures Libertines" :

" Justine et Mike parvinrent enfin à la mer, trempant leurs pieds avec soulagement, appréciant le paysage avec délectation, ainsi que les activités sensuelles se déroulant dans l’eau. Les vagues argentées sous un ciel bleu cobalt se frangeaient d’écume, pour se briser ensuite sur la grève ; des dizaines de nageurs nus se plaisaient à y plonger. Des couples flottaient enlacés, leurs visages accolés en de longs baisers, leurs corps liés par le sexe, invisibles sous les eaux complices. Devant ce délicieux spectacle, Justine sourit à Mike et se précipita à l’eau, plongeant par-dessus la dernière vague survenue devant elle, suivie par son compagnon qui la franchit d’un bond avec un éclat de rire, dans un splash de gouttelettes irisées.

Ils nagèrent un peu pour quitter le bord, côte à côte, dans un crawl énergique. Le bien-être ressenti dans cette eau tiède était merveilleux, accru par la nudité qui décuplait les sensations. Ils apprécièrent cette incroyable impression de liberté et de plénitude, dans l’exaltation de leur corps liés avec la mer. Ils se rejoignirent alors pour un baiser sensuel, tendrement enlacés, Justine liant ses jambes autour de son amant, les seins légers collés contre sa poitrine, le pieu de celui-ci à la porte de sa fleur. Ils se prirent ainsi en flottant dans la houle, Mike gardant pied par intermittence avec le fond sablonneux. Ils jouirent de cette position longuement, dans le bonheur de tout oser sans restriction. Ils flottaient tout près d’un couple enlacé de la même manière, échangeant un sourire complice."


La difficulté est de pouvoir explorer nos désirs légitimes de liberté personnelle, sans que cela soit au détriment de l'autre. Comme dans les règles sociales, notre liberté sexuelle peut se confronter, se heurter aux sentiments de notre partenaire. Il ne suffit pas de vouloir vivre nos fantasmes, nos émotions, nos désirs comme nous les ressentons ; si nous sommes adultes, nous savons que nous devons tout de même tenir compte de l'autre. La toute-puissance dont certains se croient investis n'est pas de ce monde...


Comment gérer ce que je suis, ce que j'ai envie, ce que j'éprouve, avec l'autre en face de soi ? En couple, entre amis, en société, le travail est le même : communiquer, négocier, respecter, entendre, accepter, ou refuser. avec tact. Il y a une part personnelle qui reste à soi, il y a une part partagée qui est à cultiver avec soin et régularité...


Vouloir exprimer sa liberté ne suffit pas, car l'autre a sans doute une autre vision de ce qui lui convient dans sa liberté personnelle...



Extrait d'une conversation libertaire-libertine de "Aventures Libertines" :

" Romain reprit alors ses caresses envers Valérie, descendant plus bas sous la table, pour la faire sourire mystérieusement, le regardant avec excitation. Il murmura avec douceur :

— Tu as un corps magnifique… Tes seins sont à peindre…

Valérie sourit, puis reprit sa main entre les siennes, comme pour garder un contact intime, mais le contrôlant dans ce lieu public, tandis que Justine reprenait le fil de la conversation, les regardant en souriant :

— Pour en revenir à notre sujet du libertinage, ce que je trouve surtout important, c’est ce mot de Liberté, qui est en racine du mot de libertinage, tout de même ! conclut-elle en regardant Mike avec un regard complice :

— Absolument, précisa Mike. Mais une liberté vécue « ensemble » dans un couple, pas en cachette l’un de l’autre ! fit-il avec un regard à Justine, qui exprimait bien des choses implicites entre eux d’eux. Elle lui rendit son regard, mais ne dit mot. Un ange passa… Les autres convives ne relevèrent pas cet échange, comprenant que Justine et Mike avaient un petit contentieux privé à ce sujet.

Emma précisa de sa voix douce :

La Liberté c’est oser vivre selon ses choix, dans l’Amour de soi, de ses actes, de ses proches, sans relations faussées et dans le respect d’autrui, non ? La vraie Liberté, est accompagnée de moralité et de respect… Donc le vrai Libertin, est un être respectueux, pas un pervers, un égoïste, un irresponsable comme certains le pensent…

Mike s’exclama avec bonne humeur :

— Ce sera notre conclusion ! Nous avons terminé nos plats, tout en discutant, comme quoi les plaisirs de la discussion sur le libertinage se sont associés aux délices du grignotage !

La tablée éclata de rire et de commentaires variés. Puis ils commandèrent des cafés au garçon qui venait prendre la commande qui ne pas parut offusqué de ce qu’il avait entendu en les servant, sans doute habitué à ce genre de conversations ! Ils lui demandèrent aussi des desserts, qu’ils goûtèrent les uns chez les autres, comparant l’échangisme libertin avec l’échange de douceurs culinaires. Romain osait quelques caresses sur la peau satinée de sa voisine Valérie, tandis que Mike faisait de même de son côté, son autre main entre les cuisses de Justine. Christian s’occupait avec impartialité de ses deux voisines, Joeailes et Cathy ; l’ambiance devenait festive, s’accordant avec les autres tablées dans le restaurant où les échanges devenaient plus animés, pour une suite de la soirée nettement moins sage."




****************************************



Mon Credo : Je pense que la compag