google0b0f2e5d80efea36.html

115 Séduire, à chacun son style... Ce qui compte, c'est d'oser, non?

Me voici encore en exploration de la séduction, ayant remarqué votre intérêt pour ce sujet oh combien important... ! C'est bien là que la relation débute, n'est-ce-pas ? Avec quelques mots ou textos, une main qui frôle le dos ou la hanche, un geste ou un regard, une blague, une lettre d'amour, un poème, une sérénade, un échange sur un site de rencontres amicales ou sexy, ou encore juste un long silence les yeux dans les yeux...


Le nombre des modes de séduction est immense, avec toujours le même but : séduire, rencontrer, "conclure" une relation sexuelle sans lendemain, ou peut-être aimer pour la vie un-e partenaire, avec qui l'aventure se révélera unique, intense, ou extraordinaire, qui sait !


Il n'y a bien sûr pas de répertoire ni de protocole précis pour savoir comment séduire !

Pas de recette, pas de certitude, avec le risque de "prendre un râteau"... ou d'avoir le coeur brisé, encore une fois peut-être...

Certains ne veulent pas prendre ce genre de risques, d'autres sont trop timides, et regretteront longtemps leurs hésitations, d'autres encore voudraient avoir des certitudes avant de se lancer.


Et puis, il y a ceux qui osent, tout simplement. Qui prennent ces risques-là, avec la certitude que cela en vaut la peine, pour mener une vie sans regrets. Qui choisissent de dire leurs désirs, même si cela entraîne un refus, même si la blessure en cas de rupture est douloureuse...

Ils osent, tout simplement.


Je vous dépose ci-dessous un extrait de mon dernier livre Les Mains de Velours sur ce thème. Salva et Florence se rencontre par hasard, le désir les attrape tous les deux, au creux de leur ventre... Ils auraient pu se dire : "Non, ce n'est pas raisonnable", ou bien "Il va se moquer", "Elle va me jarter", "Je vais avoir l'air stupide", "J'attends une autre occasion", etc.

Ben non, ils se sont lancés, ils ont osé !

.Personnellement, j'aime beaucoup cet extrait, que je relis avec plaisir, car une fois n'est pas coutume, homme et femme sont à égalité dans ce petit courage... Séduire, c'est de la communication, et pour que cela fonctionne, il faudrait que les deux partenaires participent à ce jeu délicieux...

Et vous, qu'en pensez-vous ?























ExtraIt des Mains de Velours :


Florence allait sortir aussi. Salva retint sa main et proposa :

— Alors, vous ne désirez pas expérimenter mes talents ?

Ils se regardèrent avec intensité. Une décharge d’électricité sembla crépiter entre leurs doigts, Florence retira sa main en hâte. Elle répondit avec agacement :

— Je ne vais pas payer pour me faire masser, tout de même !

— Ah, bon pourquoi ?

— C’est moi qu’on devrait payer ! plaisanta-t-elle sur un ton de défi.


Elle ne plaisantait qu’à moitié, sûre d’elle. Elle savait que ce qu’elle avait vécu avec Xavier avait fait d’elle une femme libérée, sensuelle, capable de jouer sans tabous aux jeux de l’amour. Salva comprit tout cela dans ses yeux et dans sa posture, et sourit, percevant en lui-même les instincts primaires s’éveiller, ainsi que son érection se raviver sous le paréo. Ils se jaugèrent sans un mot. Chacun lut le désir dans les yeux de l’autre, ainsi que l’envie de gagner la partie. Salva aimait les femmes de caractère, qui étaient à ses yeux les plus intéressantes à fréquenter « ou à baiser ».

Florence n’en n’avait pas terminé avec les souvenirs de Xavier, et ne désirait pas nouer de nouvelle relation amoureuse. Mais son ventre avait envie de cet homme, et pourquoi donc ne pas l’écouter ? Cela lui passerait le temps, comblerait ses envies, et surtout l’aiderait peut-être à oublier son amour enfui ?


Silence. La voix d’Augusta demanda depuis le couloir :

— Tu viens, Florence ! 149

— J’arrive ! Ils se regardèrent encore, se défiant du regard.

Salva proposa avec un petit clin d’œil appuyé :

— OK, une séance gratuite !

— Ça marche !

Florence avait répondu sans réfléchir, et ouvrit de grands yeux, ajoutant rapidement :

— Je vous redis, je dois réfléchir… Il la regarda avec un sourire carnassier, lui glissa une carte de visite dans la main, ajoutant :

— Un SMS, un rendez-vous, un massage sans aucune obligation… C’est si simple !


Si vous avez apprécié cet article merci de liker et commenter, ne soyez pas timide... Je remarque une fréquentation croissante de ce site, mais une frilosité à participer... ne fût-ce que par un petit coeur ou commentaire. L'érotisme resterait-il tabou à ce point ?

Vous pouvez aussi vous abonner dans la boite en haut de cette page pour rester informé-e des nouveautés ! Communiquer, c'est la VIE !