google0b0f2e5d80efea36.html
 

204 La sensualité du son


Être auteure érotique procure souvent l'occasion de partager avec d'autres personnes de tous bords. J'ai découvert lors de mon interview avec l'équipe d'Erotik Radio, l'amusement d'échanger avec des animatrices sympathiques au sujet de l'érotisme, tandis que les auditeurs.trices s'exprimaient en chat, c'était très vivant. J'ai beaucoup apprécié cet échange direct, après tant d'années à écrire et correspondre avec mes lecteurs.trices uniquement par écrit ! Je vous transmettrai le podcast prochainement lorsqu'il sera disponible.


Puis Erotik Radio m'a demandé ainsi qu'à d'autres auteurs-es de concevoir un jingle pour l'anniversaire de cette chaîne. Cela m'a bien plu, je vous le partage ici.



Du coup, me voilà intéressée à explorer ce nouveau mode de communication de mes textes ! J'ai conçu un petit mot de bienvenue à ce site (bouton central tout au haut de la page), ce qui m'a bien amusée, de jouer ainsi de ma voix pour ce message sensuel aux visiteurs de mon site. Quel accueil, n'est-ce-pas ?

Enfin, par hasard, j'ai fait un tour sur ma chaine YouTube qui me semblait très peu fréquentée, vu le faible nombre d'abonnés ; je l'avais un peu délaissée. Je me suis rendu compte qu'elle compte néanmoins de nombreuses visites sur certains posts, dont le plus plébiscité est le post 141 : c'est un poème lu sur un support de quelques photos. J'en ai été très étonnée, et j'ai pris le temps de le réécouter, de le redécouvrir.... de le ré-apprécier... Lien sur photo.


Le même jour, par hasard, nous avons reçu à dîner une amie malvoyante. Nous avons évoqué les nombreux aspects de sa vie compliquée par ce handicap, pour aborder le thème de la lecture, qui lui apporte beaucoup. Elle apprécie les "audio-livres" sur tous les sujets, dont l'érotisme, et nous a expliqué à quel point il lui est agréable de pouvoir ainsi s'évader, se cultiver, s'épanouir grâce aux livres lus, disponibles sur les sites dédiés aux malvoyants. Elle nous a aussi précisé combien la voix et le style du lecteur favorisent ou non l'accès à ces textes. Bien entendu, j'ai fait le lien avec ma réflexion actuelle, que je vais donc approfondir ces temps, puis que j'ai terminé mon dernier livre et que j'ai des envies de création...


Je rappelle qu'une lecture audio de ma nouvelle "Un escalier vers l'orgasme" est disponible ici, pour une approche sensuelle et très ludique lue à deux voix...


On aborde ainsi la sensualité du son... On sait bien que la vue, le toucher sont essentiels pour savourer un partage amoureux... Mais les sons qui nous entourent sont aussi très importants. Le choix de la musique ambiante, les bruits de la nature, du vent dans les arbres, de la pluie sur le toit, peuvent se révéler très sensuels...

Je vous pose ici un extrait de Retour au cap qui décrit le début d'une scène torride dans cette perspective...



Extrait de Retour au Cap, entre Justine et Ludovico :


Ils avaient un peu parlé, mais jouaient surtout à se regarder, se testant du regard en laissant des silences planer, entrecoupé d’allusions voilées. Une enceinte posée sur le sol près du mur diffusait des mélodies sensuelles et envoûtantes. Justine avait reconnu des airs de Sade, Goldfrapp, Mike Oldfield, Sting et Bowie ; un choix qui lui plaisait beaucoup et lui en disait long sur les goûts de son hôte… Celui-ci dégageait une présence puissante empreinte de sensualité et d’une certaine sauvagerie, que Justine percevait sous ses manières courtoises.

La tension montait entre eux, tandis que la nuit se faisait sombre, propice à certains laisser aller. Justine secoua la tête pour arranger ses longs cheveux de couleur ivoire autour d’elle, comme pour signifier son envie de passer à d’autres choses. En même temps, elle ne voulait pas donner le signal de départ ; cet homme l’impressionnait un peu, mais elle voulait surtout qu’il prenne les initiatives !

Ludovico dut percevoir son état d’esprit et proposa :

— Voici une magnifique crinière que je me réjouis de prendre en main… Elle le fixa, saisie par cette allusion à peine voilée à un rapport de type SM. Il reprit :

— Vous aimez danser ?

— Bien sûr ! fit June qui imaginait un slow langoureux pour les mettre en condition. Elle visualisa ses grandes mains à sa taille, à ses reins, à ses cheveux, frissonnant à cette pensée et aux images qui la suivaient… Il y eut un silence entre eux, la chanson émanant de l’enceinte touchait à sa fin, puis une autre se fit entendre : Justine reconnut « Lost on You » un air qu’elle aimait beaucoup.

Il murmura alors d’une voix rauque et subitement dominatrice :

— Danse pour moi, bella, sur cette chanson ! Maintenant !

Justine hésita, le ventre soudain contracté par une poussée d’adrénaline, partagée entre l’agacement devant cet ordre subit et l’excitation de ce que cela suggérait. Elle le brava du regard, prête à se rebeller : il sourit et demanda avec un peu d’ironie :

— Aurais-tu peur ?

Piquée au vif, Justine le fixa avec un regard de défi et se leva lentement, vêtue de sa robe de cuir, comme une diva sur la scène, secouant encore la tête pour arranger ses cheveux tombant en cascade sur son dos, ressentant intensément leur caresse sur sa peau. Elle remarqua le regard fasciné de Ludovico sur elle et lui sourit avec impudence… Elle n’allait pas reculer, c’était l’instant où tout basculerait. Elle le sentait, il fallait jouer à ce jeu et comme prévu, conserver son calme intérieur. Il voulait la déstabiliser, elle ne se laisserait pas faire…

Justine se concentra sur la mélodie de cette chanson sensuelle modulée par la voix rauque de LP. Elle adorait cette chanson qui parlait d’un amour perdu ; elle ajusta ses gestes au tempo, avançant par séries de pas longs et courts, balançant ses hanches et tournant parfois un peu de côté, jouant de ses mains et doigts pour dessiner dans l’air les arabesques de la mélodie. Juchée sur ses hauts talons, elle se déplaçait légèrement sur la terrasse sans regarder son hôte, appréciant la brise qui rafraîchissait sa peau enfiévrée, ondulant de tout son corps au rythme du refrain lancinant...



*********************************************



Mon Credo : Je pense que la compagnie de livres est indispensable pour nous aider à conserver notre liberté de penser, et surtout de livres érotiques pour conserver notre liberté sexuelle, sensuelle, et personnelle !

Lis, lisons, lisez, soyons libres, sensuels, érotiques et uniques !



*********************************************



Si vous avez apprécié cet article, merci de liker, commenter ; vous pouvez vous abonner en haut de page de ce blog, pour rester informé des nouveautés de ce site. Vous trouverez mes livres en version numérique ou papier ici dont mon dernier livre consacré au plaisir féminin : Les Mains de Velours, ainsi que le livre Retour au Cap ici !