224 Commentaire lecteur

Parfois, un lecteur m'écrit pour me donner son avis sur l'un de mes livres, et ce jour-là, ce fut Pat P., dans un message sympathique ; son plaisir à me lire me fit plaisir, et son commentaire sur Amazon plus encore. C'est l'occasion de vous offrir un extrait de ce livre unique décrivant un lieu unique, le Cap d'Agde...

Alors merci qui ? Merci Patrick P. Bien entendu !




Extrait de "Aventures Libertines, le Cap !"



" Ils firent monter le store et furent saisis par la beauté du paysage qui s’offrait à eux. La lune blanche et ronde était accrochée dans un ciel noir piqueté d’étoiles brillantes, comme dans les films romantiques que regardait Justine à ses heures perdues. Les murets de la terrasse éclataient de blancheur à la clarté céleste. On apercevait au loin l’écume des vagues qui se déroulaient sur le dos de la mer ondulante, à travers les feuillages qui se balançaient doucement sous une petite brise tiède. Il n’y avait pas un bruit aux alentours de l’immeuble endormi, à part les musiques lointaines de techno des boîtes de nuit les plus proches. Les voisins sado-masos semblaient avoir quitté leur appartement ; le silence régnait de leur côté, remarqua Justine avec soulagement.

Mike avait déjà retiré ses vêtements et revint vers Justine arborant fièrement une verge dressée ; il avait assez attendu, il lui fallait de l’action ! Son grand corps puissant à la peau claire se déplaçait dans l’obscurité avec une vigueur animale. Il attira sa belle contre lui pour un baiser langoureux et invasif, cherchant sa langue pour un tourbillon de voluptés, une de ses mains attirant à lui le corps de Justine, l’autre la tenant par la crinière, pour lui montrer son désir et son impatience. Elle se sentit proie et reine, captive et princesse, avec une griserie des sens attisée par la situation. Elle se plaqua contre lui avec fièvre, collant son pubis à son membre dur, pour s’y frotter avec impudeur, pour réclamer avec une indécence muette. Leurs souffles rauques déchiraient l’atmosphère, les peaux devenaient fébriles, les mains fiévreuses osaient toutes les caresses… "



****************************************




Mon Credo : Je pense que la compagnie de livres est indispensable pour nous aider à conserver notre liberté de penser, et surtout de livres érotiques pour conserver notre liberté sexuelle, sensuelle et personnelle !

Lis, lisons, lisez, soyons libres, sensuels, érotiques et uniques !



****************************************



Si vous avez apprécié cet article, merci de liker, commenter ; vous pouvez vous abonner en haut de page de ce blog, pour rester informé des nouveautés de ce site. Vous trouverez mes livres en version numérique ou papier ici, dont un livre consacré au plaisir féminin : Les Mains de Velours, ainsi que le dernier-né : Retour au Cap ! décrivant les plaisirs estivaux du naturisme et du libertinage au Cap d'Agde, sous le soleil de l'été !