top of page

250 Quand le corps dit Oui, ou Non...

Mes livres érotiques décrivent des scènes torrides, sensuelles, jouissives, partagées avec enthousiasme par des partenaires plus que consentants ! La lecture de leurs ébats endiablés suscite chez mes lecteurs.trices des fantasmes, des désirs, quelques orgasmes, des inspirations, des sourires, des sourcils levés, des questionnements... Mais parfois aussi de grandes remises en question !



J'ai rencontré une amie l'autre jour, et notre discussion s'est dirigée naturellement vers la sexualité, vu mon état d'auteure érotique. Je lui avais déjà offert Aventures Libertines, le Cap! qu'elle avait beaucoup apprécié ; je voulais savoir si la suite de celui-ci lui avait plu. Mon amie me confia alors qu'elle avait entamé celui-ci (Retour au Cap!), mais que cette lecture ne lui avait pas convenu, elle en avait interrompu sa lecture. Les ébats jouissifs de mes héros.héroïnes lui renvoyaient avec violence la fadeur et l'absence des relations sexuelles au sein de son couple. La conversation fut longue et sans tabou, entrecoupée de rires complices, pour une prise de conscience salutaire mais déstabilisante chez mon amie.


Il n'est pas anodin de lire mes livres, qui collent au plus près de la réalité des femmes d'aujourd'hui. Je dois avouer que mon livre "Les Interdits de Claire" a secoué quelques couples et femmes en quête d'elle-même, ce qui me conduit parfois à le déconseiller à mes copines mères de famille, de peur de causer des dommages collatéraux...


Pour en revenir à mon amie, cette série Aventures Libertines lui a fait réaliser que sa sexualité était en hibernation, que ses désirs endormis se réveillaient au fil des pages, et que son couple n'avait aucune sensualité. Les gestes et dialogues décrits dans le livre lui montraient un monde irréel dans lequel les femmes, les couples, se disent leur désirs, entre caresses, gestes, regards, pour ensuite s'unir en toute spontanéité, pour des jouissances explosives. Tout cela lui semblait étranger, enviable, et si loin de sa réalité.


Le plus marquant de cette conversation, fut de réaliser que son corps ne réagissait pas comme celui de Justine, June ou Jordane, en accueillant leur partenaire avec joie. Son sexe se fermait et souffrait, sa tête se détournait, ses pensées s'embrumaient, pour ne pas réaliser que tout son corps se refusait. En parlant avec moi, mon amie réalisa qu'elle n'aimait plus charnellement son homme, que son corps tombait malade régulièrement en le lui criant depuis longtemps. Que faire? Entre rester et partir, il y a la solution de se parler, de découvrir ensemble les caresses sensuelles et le plaisir partagé à l'écoute de l'autre, de consulter. Elle va y réfléchir.


Je conclurai en rappelant quelques maximes de base, que chacun.e connaît ou devrait connaître, afin de vivre au mieux la sexualité de couple !


- La sexualité c'est de la communication.

"Ils se couchèrent dans le lit branlant, enlacés l'un contre l'autre: Kenan enlaça le corps de sa chérie et murmura d'une voix lasse:

— Ma belle, une partie de moi rêve de te faire l’amour, une autre rêve de dormir…

Jordane rit :

— Ne t’en fais pas mon chéri, moi aussi… On se rattrapera au Cap ! De plus je crains que ce lit ne tienne pas le coup…

Elle remua lascivement, automatiquement accompagnée de grincements sonores :

— Tu entends ?

— Olala… Oui, attendons le Cap ! Et là-bas, on fera comme l’année précédente…

— … On mettra le matelas par terre !"



- La sexualité c'est se tenir à l'écoute de l'autre, dans ses paroles, gestes, soupirs, réactions de plaisir ou de crispation : (l'exemple ci-dessous est le top, Ludovico est très au point ; certaines me demandent son adresse...)


" Enfin, il investit son fourreau brûlant dans un grognement bestial ; il dut lutter fermement pour ne pas jouir immédiatement, tant la sensation était divinement soyeuse, chaude, accueillante… Après cet instant délicat, il retrouva son self control, pour entamer un lent va-et-vient entre ses reins, allant au fond de son antre pour en ressortir, dans un rythme régulier, mais entrecoupé de mouvements tournants, vissés, ou saccadés, afin de susciter en Justine un grand nombre de sensations différentes et tester celles qui lui convenaient le mieux."



- La sexualité c'est des Pré-li-mi-nai-ressssssssssssssss

Même dans la vie quotidiennes, par des attentions, regards, caresses, sourires. Plus Madame est servie en préliminaires, plus Monsieur en retirera de plaisir quand son tour viendra après ! (Nacher, after, después,, после) Après elle, quoi ! C'est pas moi qui l'ai inventé... Madame a besoin de TEMPS pour jouir, et d'attentions. Monsieur devrait pouvoir attendre son tour, s'il y parvient, ce sera le Graal...

" Quand elle se détendit en lui accordant sa confiance, il reprit sa progression, jusqu’à pouvoir l’investir jusqu’à sa garde. Il remua lentement, pendant de longues minutes de plaisirs partagés subtils et intenses, qui les faisaient tous deux grogner de manière animale, dans une jouissance extraordinaire, différente…

Un sentiment de fierté et de possessivité envahissait Ludovico ; il se sentait le roi du monde..."



-L'âge n'est pas un obstacle à la sexualité ! Certaines croient que ménopausées, elles ne sont plus désirables. Au contraire, délivrée des hormones fluctuantes et de la crainte de tomber enceinte, plus attentive à ses désirs, la femme peut devenir la reine de sa sexualité et de celle de son partenaire, si elle s'en donne la liberté. ... comme Justine dans "Retour au Cap !"

"J’ai aimé ainsi, follement, entièrement.

J’ai connu l’Amour-Passion,

Celui qui se termine en explosion !

Je choisis ma vie et mes amants,

Je vis encore et toujours intensément.

J’aime ce qui est fort, intense, puissant…"

Justine




****************************************



Mon Credo : Je pense que la compagnie de livres est indispensable pour nous aider à conserver notre liberté de penser, et surtout de livres érotiques pour conserver notre liberté sexuelle, sensuelle et personnelle !

Lis, lisons, lisez, soyons libres, sensuels, érotiques et uniques !


Ma Pensée de Soutien pour Elles, toutes ces femmes en butte à l'oppression masculine, comme si leur féminité merveilleuse était une tare à effacer, opprimer, éteindre. Je leur souhaite de pouvoir s'en libérer, toutes, car elles le valent bien...



****************************************



Si vous avez apprécié cet article, merci de liker, commenter, ou partager dans les liens sous ce post ; vous pouvez vous abonner en haut de page de ce blog, pour rester informé.e des nouveautés de ce site. Vous trouverez mes livres en version numérique ou papier ici, dont un livre consacré au plaisir féminin : Les Mains de Velours, ainsi que le dernier-né : Retour au Cap ! décrivant les plaisirs estivaux du naturisme et du libertinage au Cap d'Agde, sous le soleil de l'été!

תגובות


bottom of page