255 Saint-Valentin

Demain, ce sera la veille de la Saint-Valentin... L'occasion de se re-séduire, en se faisant mutuellement une petite ou une grande surprise très érotique à cette occasion importante dans la vie de couple, afin d'accroitre l'intensité du partage amoureux et de jouer ensemble à des découvertes insolites, charmantes ou perverses, pourquoi pas

On peut mettre l'accent comme cela nous fait envie en sensualité ou en romantisme, ou encore en inspiration BDSM...

Tout est bon pour susciter des sensations particulières et inoubliables, créer une connivence à long terme dans le partage de folies à deux...


Un ami m'a proposé d'explorer (Merci Gemssa) le fantasme d'être attaché.e ou d'attacher son.sa partenaire, pour lui faire des choooses... C'est en effet un fantasme toujours très excitant à réaliser, dans lequel on se retrouve à la merci de l'autre, avec le frisson délicieux de la surprise et de la vulnérabilité soudaine dans laquelle on se retrouve, accentuée par la pose d'un bandeau sur les yeux...



Attache-moi, fais-moi des trucs qui me surprennent,

Caresse-moi, fesse-moi, surprends-moi, aime-moi...

Attache-moi, que je sois ta chose, ta proie, ton défi

A faire jouir, pour nous faire voyager dans les étoiles...



Explorer ce délicieux sujet me donne l'occasion de vous déposer ci-dessous un extrait torride de "Rencontres Clandestines", dans lequel ce n'est pas Madame qui se fait attacher, pour une fois !



Extrait de "Rencontres Clandestines":


" Puis quand Julie eut explosé de bonheur en quelques cris, ils se reposèrent quelques instants ; elle le repoussa alors avec un sourire coquin, elle allait aussi lui faire une surprise intéressante ; c'était la Saint-Valentin, il avait aussi droit à une surprise…

Elle lui fit fermer les yeux et s’allonger sur le dos… Il l’entendit chercher quelque chose et se sentit attacher les poignets au lit de manière que ses bras soient tout à fait étendus. Elle parla de chercher un pic à glace pour lui mettre un peu de pression, et…

« Mais qu’allait-il lui arriver ? » pensa-il. Se sentir ainsi à la merci de sa Julie, dans le noir complet et les mains attachées, le projeta dans un état d’excitation nouveau. La soumission était un sujet qui l’avait toujours intéressé et il se réjouissait de pouvoir vivre ce moment à venir en compagnie de sa Belle…

Steven attendait surexcité et bouillonnant, son sexe maté de désir. Il avait une telle envie d’elle qu’il devint impatient et les petits bruits qu’il entendait le rendaient encore plus fou. Soudain il fut surpris par une douce sensation chaude et humide sur sa bouche. Il sentit sa langue commencer à lui lécher les lèvres par petites touches. Chaque passage lui provoquait de petits spasmes, et ses fesses de se contracter et sa hampe de durcir encore. Steven chercha le contact de sa langue mais à chaque fois qu’il réussissait à la toucher elle esquivait, elle voulait jouer avec lui, le faire attendre… Soudain il sentit un fluide un peu sucré se répandre dans sa bouche… Julie savait qu’il adorait particulièrement cette pratique, elle lui offrait donc sa salive. Au contact de se subtil filet d’écume, il se cambra de bonheur et son mât devint si dur qu’il lui fit presque mal…

Puis elle s’éloigna et le laissa. Toujours attaché, il remuait, ondulait, vibrait, la frénésie du désir s’était emparé de son corps et il devait à nouveau attendre avec cette belle incertitude de ne pas savoir ce qu’elle projetait de lui faire…Il entendait des petits bruits étranges, des froissements, des craquements, de petits rires étouffés, sa Julie semblait préparer quelque coquine surprise…

Quelques longues minutes passèrent et un hurlement de surprise de Steven résonna dans la chambre… Il avait brusquement ressenti le contact d’un liquide glacé et pétillant sur son torse et son bas ventre, que Julie, se mit immédiatement à lécher avec allégresse, elle semblait toute folle de son nouveau pouvoir sur lui, il l’entendait rire à mi-voix… Steven savourait chacun de ses coups de langue avec ravissement et un plaisir non simulé. Puis il sursauta lorsqu’elle fit couler une grande quantité de ce liquide sur son bas-ventre...."



****************************************



Mon Credo : Je pense que la compagnie de livres est indispensable pour nous aider à conserver notre liberté de penser, et surtout de livres érotiques pour conserver notre liberté sexuelle, sensuelle et personnelle !

Lis, lisons, lisez, soyons libres, sensuels, érotiques et uniques !


Ma Pensée de Soutien pour Elles, toutes ces femmes en butte à l'oppression masculine, comme si leur féminité merveilleuse était une tare à effacer, opprimer, éteindre. Je leur souhaite de pouvoir s'en libérer, toutes, car elles le valent bien...



****************************************



Si vous avez apprécié cet article, merci de liker, commenter, ou partager dans les liens sous ce post ; vous pouvez