top of page

236 Les Fantasmes

Si l'on étudie attentivement les étapes suivies par Sébastien dans le livre Les Chaussures Rouges, on voit à quel point les fantasmes sont importants, c'est- -à-dire, la "cérébralité" dans les jeux de séduction. C'est dans le cerveau que se cachent les ressorts du désir, de jeux sexuels et des jouissances. C'est la "cérébralité" qui nous attise et nous entraîne... Par les images que notre cerveau se fabrique ou transforme depuis des mots, des récits érotiques, des vêtements sexy, et tant d'autres choses... Là, ce sont les chaussures... Sébastien est un peu fétichiste avec cela, comme tant d'hommes et de femmes... Attirés par les talons...!




« Les jambes des femmes sont des compas

qui arpentent le globe terrestre

en tous sens, lui donnant son

équilibre et son harmonie. »

François Truffaut.


Sébastien se rappela cette citation célèbre lue dans son adolescence, qui l’avait déjà impressionné confusément à cette époque. Il ressentait ces mots comme une évidence inscrite en lui depuis toujours. Il lui semblait que depuis son enfance, puis son adolescence, il était fasciné par la démarche des femmes dans la rue, d’autant plus si elles étaient perchées sur des talons. Il se remit au travail tout en pensant encore à ces chaussures rouges qui semblaient concentrer tout ce qui l’attirait chez la Femme : gaieté, assurance, mystère, féminité, sensualité, grâce naturelle. Il pensa que toute la personnalité de cette inconnue était résumée dans son allure si légère qu’il aurait pu la reconnaître entre mille…


Le jeune homme se remit au travail avec un soupir, frottant le tour de ses yeux gris pour en chasser la lassitude, puis se massant le crâne, sur ses cheveux drus et bruns. Il était un bel homme aux traits virils qui avait du succès auprès de la gente féminine, d’autant plus qu’il avait de l’humour, ainsi qu’un brin de sensibilité qu’elles discernaient dans ses yeux clairs. Il reprit son ouvrage sans enthousiasme, passant d’un dossier complexe de traitement de données à une notice de service concernant les demandes de congés. La vision de cette démarche légère en chaussures rouges ne quittait pas son esprit et l’empêchait de se concentrer. Il dut relire plusieurs fois les mots alignés sur son écran pour arriver à les comprendre, tant ils semblaient vides de sens. Son sexe semblait animé d’une vie propre, montant et descendant dans le vêtement serré, réclamant…

Sébastien écoutait d’une oreille distraite la radio qui passait en sourdine des chansons de variété. Il dressa l’oreille à certains mots qui semblaient rejoindre ses pensées : Alain Souchon chantait :


« Elles, très fières,

Sur leurs escabeaux en l’air,

Regard méprisant et laissant le vent tout faire,

Elles, dans l’suave,

La faiblesse des hommes, elles savent

Que la seule chose qui tourne sur terre,

C’est leurs robes légères. »


Sébastien sourit devant la coïncidence et réfléchit : « Oui, bien sûr, ce qui est fascinant, c’est le lien entre les chaussures et le sexe féminin, comme si elles le résumaient, le symbolisaient… Et nous les hommes, nous sommes fascinés en imaginant ce trésor intime qu’elles laissent supposer».





Pour la petite histoire, j'ai choisi des photos de jambes de femmes normales, je suis en désaccord avec la pression sociale concernant la minceur. Celle-ci contribue au malaise des femmes dans leur propre corps, et les empêche de vivre pleinement leur sexualité. Je sais d'ailleurs de source sûre que beaucoup d'hommes apprécient les formes chez les femmes !



****************************************



Mon Credo : Je pense que la compagnie de livres est indispensable pour nous aider à conserver notre liberté de penser, et surtout de livres érotiques pour conserver notre liberté sexuelle, sensuelle et personnelle !

Lis, lisons, lisez, soyons libres, sensuels, érotiques et uniques !


Ma Pensée de Soutien pour Elles, toutes ces femmes en butte à l'oppression masculine, comme si leur féminité merveilleuse était une tare à effacer, opprimer, éteindre. Je leur souhaite de pouvoir s'en libérer, toutes, car elles le valent bien...



****************************************



Si vous avez apprécié cet article, merci de liker, commenter ; vous pouvez vous abonner en haut de page de ce blog, pour rester informé des nouveautés de ce site. Vous trouverez mes livres en version numérique ou papier ici, dont un livre consacré au plaisir féminin : Les Mains de Velours, ainsi que le dernier-né : Retour au Cap ! décrivant les plaisirs estivaux du naturisme et du libertinage au Cap d'Agde, sous le soleil de l'été !



4 commentaires


June Summer
June Summer
28 oct. 2021

Oui Gemssa,

Tu sais bien les réponses, j'aime jouer par ici en emmêlant le rêve au réel...

Mon "érovasion" est inépuisable je crois... Je ne sais pas si je vais encore écrire, en tout cas actuellement c'est la pause... J'attends l'inspiration...

Bises de moi...😄😎😍😘


J'aime

Jili d'Arvor
Jili d'Arvor
27 oct. 2021

Et pourquoi ne pas te dévoiler ? Rester secrète ?

Ton "érovasion" n'est donc pas épuisée, et c'est tant mieux.

Tu as, c'est sûr, encore des tas de choses à écrire, à vivre pour notre bonheur.

J'ai reçu tes bises fantasmatiques qui m'ont laissé plein de beaux frissons. Merci ma belle. Reçois à ton tour les miennes également, fantasmatiques et ...osées.😘

J'aime

Jili d'Arvor
Jili d'Arvor
26 oct. 2021

Bien sûr qu'on aime...enfin que j'aime les formes chez les femmes.

J'adore même...et petite confidence, ma compagne a pris des seins , des fesses,

et je l'aime de plus en plus.

Avec l'âge, elle n'est pas la seule, dans notre couple a prendre quelques petits kilos, mais, ça nous déstabilise pas, bien au contraire...j'aime avoir les mains bien emplies.

Et suite, à ton article, as-tu encore beaucoup de fantasmes, June ,

Ta vie érotique semble bien remplie, pour ton bonheur et celui de ton compagnon, et celui de tes lecteurs et lectrices. Mais y-a-t-il encore des choses non réalisées ou à refaire, peut-être ?

Bise.

J'aime
June Summer
June Summer
26 oct. 2021
En réponse à

Merci Gemssa pour ton com, je vais tenter d'y répondre sans trop me dévoiler personnellement, hihi...

Je pense super de savoir apprécier le corps de l'autre dans ses formes et ses contours... et de le vivre encore plus intensément... Bravo à vous deux, tous les couples ne savent pas aussi bien savourer la vie à deux... Bien entendu j'ai des fantasmes !

Je pense que chacun a le cerveau qui voyage, dans la cérébralité de sa sexualité...

Peut-être mes fantasmes se vivront avec mon zhom, ou peut-être pas, rien n'est obligé... J'ai pas mal testé de choses, mais ce monde est infini... C'est ça qui est merveilleux, cette fabuleuse immensité de l'aventure intérieure, non?😋

Bises fantasmatiques...😁

J'aime
bottom of page