google0b0f2e5d80efea36.html

196 Un joli commentaire

Je viens de remarquer un beau commentaire sur le site Amazon, au sujet de mon livre Aventures Libertines, le Cap ! J'en profite pour vous en informer, ainsi que pour vous en glisser un extrait, de quoi attiser l'envie de soleil et de folies sur le sable chaud...

Bonne semaine en attendant cet heureux temps...


Un joli commentaire qui me fait plaisir... Merci The Dreamer !



Extrait d'une fessée sur une terrasse en extérieur, quand le voisin s'en mêle... :


Justine avait posé sa tête sur le côté et s’offrait sans pudeur à la main dominatrice, les fesses en l’air, sursautant à chaque coup, anticipant le suivant qui se faisait parfois attendre, dans la ruse de son amant qui aimait la surprendre. Ses yeux fermés s’ouvrirent avec un cri de douleur à une claque plus forte, et s’écarquillèrent brusquement : un homme nu la regardait, assis paisiblement sur le rebord du muret, le dos appuyé à la rambarde, ses longues jambes étendues devant lui ; son visage était dans l’ombre ; il émanait de lui une présence sensuelle, presque énigmatique dans l’obscurité. Elle aurait pu crier ou se relever pour interrompre le jeu, elle aurait pu avoir peur ou se mettre en colère, mais elle n’éprouva rien de tout cela, constata-t-elle avec surprise. L’inconnu dégageait une aura de sérénité qui rendait normale cette situation extraordinaire. Alors elle ferma les yeux, savourant le regard de cet homme comme un hommage à sa féminité, à sa vulnérabilité…

Le jeu continua avec ce troisième personnage, ce spectateur silencieux et attentif. Le duo devenait déjà un trio, avec une part de mystère. Que pensait donc cet homme ? Était-il excité ? Avait-il aussi envie de Justine, de la toucher, ou désirait-il seulement les regarder ? L’excitation croissait chez les deux amants ; leurs gestes étaient suivis avec tant d’attention qu’ils en ressentaient une vibration plus intense, délicieuse.

Puis la main de Mike se fit douce, pour caresser Justine entre ses cuisses, tourner autour de son clitoris, et la conduire à un orgasme puissant qui la redressa comme une furie contre le torse de son amant, pour crier à pleine voix le plaisir reçu, le plaisir gagné. Elle resta longuement ainsi appuyée contre lui, haletante, essoufflée, les cheveux en bataille, en sueur, fière de son exploit, fière de son amant, les seins durcis et le ventre tendu d’envies nouvelles. Elle regarda l’homme, qui restait immobile, silencieux, assis sur son muret en se caressant lentement le sexe, comme une invitation, comme une promesse. Mike murmura à son oreille, ses mains chaudes sur ses seins et à ses flancs : « Tu peux choisir, tu peux l’inviter… » Elle hésita un moment, tandis que l’homme restait assis en silence, en patience ; elle écouta son feeling, celui qui lui chuchotait que si elle n’osait pas, elle le regretterait toujours… Alors elle proposa à leur admirateur silencieux d’une petite voix coquine :

— Avez-vous envie de passer le mur ? Vous êtes le bienvenu…




*********************************************

Mon Credo : Je pense que la compagnie de livres est indispensable pour nous aider à conserver notre liberté de penser, et surtout de livres érotiques pour conserver notre liberté sexuelle, sensuelle, et personnelle !

Lis, lisons, lisez, soyons libres, sensuels, érotiques et uniques !



*********************************************



Si vous avez apprécié cet article, merci de liker, commenter ; vous pouvez vous abonner en haut de page de ce blog, pour rester informé des nouveautés de ce site. Vous trouverez mes livres en version numérique ou papier ici dont mon dernier livre consacré au plaisir féminin : Les Mains de Velours !


17 vues