260 Maria Prymachenko

Alors que les bombardements sévissent partout en Ukraine, les forces russes ont incendié le Musée d'histoire locale de la ville d'Ivankiv, située au nord-ouest de la capitale Kiev. Parmi les dégâts, 25 peintures de l'artiste folklorique ukrainienne Maria Prymachenko ont été détruites. Représentante de l'art naïf en Ukraine, elle était admirée par Pablo Picasso.

Ce jaune et ce bleu chantent des histoires merveilleuses, parlent à nos émotions et à nos âmes d'enfants. Les monstres de la guerre ont réduit en poussière ces oeuvres de Maria Prymachenko, heureusement que des photographies ont été prises...

Quel est ce monde ?

Sommes-nous concernés par ce qui se passe au loin ?

Si près pourtant...



Depuis que je publie sur ce qui se passe en Ukraine, mes lecteurs on fuit ce blog trop peu érotique, je les comprends. Ce n'est pas si grave, n'est-ce-pas ? Quelques histoires sexy se passant sous le soleil se remplaceront aisément. De toute façon, si mon cœur n'est pas en fête, mon corps ne court pas après la sexualité, à l'inverse de nombreux hommes pour qui cela fonctionne bien autrement ! C'est d'ailleurs un grand sujet de mésentente dans les couples: les femmes ont besoin de se sentir bien pour faire l'amour, et les hommes ont besoin de faire l'amour pour se sentir bien... Ce blog est donc le reflet de ce contraste !


Pourquoi j'écris encore ?

Pour ne pas être complice peut-être...

Pour crier ma colère.

Pour encenser la souffrance.

Pour dire non à l'injustice.

Même si personne ne me lit...


Cela me rappelle quelques phrases de Jean Ferrat que j'avais apprises par cœur :

On me dit à présent que ces mots n'ont plus cours

Qu'il vaut mieux ne chanter que des chansons d'amour

Que le sang sèche vite en entrant dans l'histoire

Et qu'il ne sert à rien de prendre une guitare

Mais qui donc est de taille à pouvoir m'arrêter ?

L'ombre s'est faite humaine, aujourd'hui c'est l'été

Je twisterais les mots s'il fallait les twister

Pour qu'un jour les enfants sachent qui vous étiez...



***************************************




Mon Credo : Je pense que la compagnie de livres est indispensable pour nous aider à conserver notre liberté de penser, et surtout de livres érotiques pour conserver notre liberté sexuelle, sensuelle et personnelle !

Lis, lisons, lisez, soyons libres, sensuels, érotiques et uniques !


Ma Pensée de Soutien pour Elles, toutes ces femmes en butte à l'oppression masculine, comme si leur féminité merveilleuse était une tare à effacer, opprimer, éteindre. Je leur souhaite de pouvoir s'en libérer, toutes, car elles le valent bien...



****************************************



Si vous avez apprécié cet article, merci de liker, commenter, ou partager dans les liens sous ce post ; vous pouvez vous abonner en haut de page de ce blog, pour rester informé.e des nouveautés de ce site. Vous trouverez mes livres en version numérique ou papier ici, dont un livre consacré au plaisir féminin : Les Mains de Velours,